Galerie des Modernes

En | Fr

Valerio Adami

Figuration Narrative

  • S. Fitzgerald al l'Hotel Algonguin

Valerio Adami

(Né à Bologne en 1935)

S. Fitzgerald al l'Hotel Algonguin, 19 avril-19 mai 1976

Acrylique sur toile
Signée, datée et intitulée au dos
Adami
19.47.6
19.5.76
S. Fitzgerald al l’Hotel Algonquin

130 x 97 cm

Provenance :
- Galerie Maeght, Paris (étiquette au dos sur le châssis)
- Collection privée, Paris

Exposition : 
Adami, Galerie Maeght, Paris, 6 octobre – 12 novembre 1976, sous le n° 28 

Bibiographie :
Adami, Derrière Le Miroir, n° 220, octobre 1976, Maeght, éditeur, Paris, décrit à la p. 32 et reproduit à la p. 27 sous le n° 28

 

 

19.4.(1976)
La ville grandit sur la destruction d’elle-même et s’y dépose inexorablement.
Je dessine « Scott Fitzgerald dans le bar de l’hôtel Algonquin » mais je ne réussis pas à terminer le dessin.
La nuit les radiateurs de notre chambre font des bruits de cloches.

Autoportrait à l’hôtel avec appareil Nikon.
(Extraits du Journal de VALERIO ADAMI dans
Les Règles de montage, in Adami, Derrière Le Miroir, n° 220, octobre 1976, Maeght, éd., Paris, p. 19)

Valerio ADAMI
SCOTT FITZGERALD AU BAR DE L’HOTEL ALGONQUIN, 1976
Dessin sur papier

 

« Mes tableaux sortent de la mémoire, une mémoire qui a scellé la culture du passé » Valerio Adami

« [On] me demande si les mots écrits sur le tableau et superposés à l’image ont pour moi une signification, même dans leur valeur phonétique. Pris de court, je ne réponds pas. Oui, le phonème fait partie de la composition. […] Ce qui est passionnant, ce sont les séries de conjonctions qui s’opèrent entre le texte et l’image. Le texte donne vie à l’image et meurt en elle. » Valerio Adami

Valerio ADAMI
Autoportrait, Hôtel Algonquin, New York, 1964
Photographie

C’est au début des années 60 que Valerio Adami élabore, son langage plastique en fusionnant, selon ses propres dires, « l’imaginaire surréaliste de Wifredo Lam et de Roberto Matta à la nostalgie du Cubisme d’Alberto Magnelli et de Juan Gris ».
Mais, il faudra attendre le début des années 70 pour que naisse réellement le « style Adami » et que l’artiste s’affirme comme l’un des représentants le plus emblématiques de la Nouvelle Figuration ; courant artistique qui relie la peinture avec la bande dessinée, mais aussi l’affiche cinématographique et le Pop Art américain.
Durant cette période, l’artiste travaille essentiellement à des portraits, hommages sarcastiques ou poétiques, adressés à des artistes, des écrivains, des musiciens, des célébrités qui remplissent son univers de références mentales. Il met en place une méthode de montage et d’associations de mots et d’images dont le premier exemple est un tableau daté de 1971 représentant le portrait du romancier et poète irlandais James Joyce. 
Dans un univers clos, l’artiste traite ses personnages, en lignes noires sur un fond marqué de formes facettées et cernées de grands aplats de couleurs contrastées.

         

Notre tableau, intitulé S. Fitzgerald al l’Hotel Algonquin, peint en 1976, illustre admirablement l’esthétique picturale de Valério Adami. L’artiste représente le célèbre écrivain américain Francis Scott Key Fitzgerald (1896-1940), assis on l’imagine, au bar du célèbre hôtel new yorkais L’Algonquin : un lieu légendaire où se retrouvaient autour d’un déjeuner de 1919 à 1929, les plus brillants esprits de la scène littéraire de l’époque. Parmi ces esprits acérés, figuraient la poète et critique Dorothy Parker, Gertrude Stein, Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway… Ce dernier, est traité de façon très stylisée mais ses traits sont parfaitement reconnaissables sous ces lignes noires qui s’insèrent dans des espaces fragmentés à la palette vive et saturée. A cette composition, Adami intègre des mots calligraphiés Algonquin et Bar qui nous permettent de situer précisément le lieu. De cet intérieur feutré où la notion de temps semble suspendue, le peintre plonge le spectateur dans l’intimité de Fitzgerald ; conférant à la scène une atmosphère étrange qui laisse planer une tension presque dramatique et mystérieuse.

en savoir plus